Installer une terrasse dans son jardin: le guide

Enora
Enora Regnier
jeudi 03 mars 2016, Temps de lecture 3min

Les journées se rallongent, les températures remontent et les derniers flocons de neige finissent enfin de tomber ; pas de doute, le Printemps approche à grands pas ! Il est donc grand temps de s’attaquer au jardin et à l’aménagement de son extérieur avant l’arrivée des beaux jours.

On ne vous parle pas ici de planter vos légumes et fleurs estivales (bien qu’il en soit temps également), mais de préparer votre jardin pour y profiter au maximum du beau temps, de la nature et pour y passer d’agréables moments en famille ou entre amis le weekend. Et quoi de plus approprié que l’installation d’une terrasse pour y arriver ?

Pratique et entièrement personnalisable, la terrasse apporte du cachet à l’extérieur de l’habitat tout en permettant de passer plus de temps dehors. Vous craigniez le mauvais temps? Ajoutez-y une pergola !

Les prix variant selon la taille et les matériaux choisis, la terrasse est également abordable pour les plus petits budgets. Suivez le guide !

1/ Partir sur de bonnes bases pour une terrasse réussie

Une terrasse se pense et se conçoit avant tout selon l’orientation de son habitation et l’espace disponible.

Pour pouvoir profiter au maximum des rayons du soleil, il est préférable d’installer sa terrasse orientée vers le Sud ou, à défaut, vers l’Est ou l’Ouest. Une terrasse orientée Nord passera une majeure partie de la journée à l’ombre (mais reste tout à fait appréciable en plein été !). Quant à sa forme, elle se décide en fonction de votre espace extérieur et des possibilités d’aménagement. Les trois types de terrasse les plus fréquents étant celles en forme de L, rectangulaires, ou arrondies.

Mais l’élément primordial auquel penser reste la taille que vous souhaitez donner à votre terrasse, car certains cas nécessitent une déclaration de travaux, voire un permis de construire.

terrasse jardin bois

Source fastighetsbyran.se

Une terrasse classique, qui n’a pas besoin d’être surélevée et qui fait moins de 15m2 ne nécessite aucune autorisation préalable. En revanche, une terrasse surélevée de plus de 60cm, mais de moins de 20m2 de surface, doit faire l’objet d’une déclaration de travaux. Au-delà de 20m2 et de 60cm de surélévation, vous aurez besoin d’un permis de construire.

Vous n’êtes pas sûr de savoir de quel espace vous avez besoin ? Prenez comme repère qu’une petite terrasse de 5 à 10m2 est suffisante pour y installer une petite table et quatre chaises, alors qu’une surface de 10 à 15m2 permet de disposer d’un véritable espace de vie. Une terrasse de 20m2 quant à elle permet de créer deux espaces de vie séparés, comme un coin table à manger et un coin lit de jardin par exemple.

2/ Bien choisir ses matériaux

C’est là qu’intervient la question du budget : le choix du matériau influence très largement le coût final de votre terrasse. Il doit donc se choisir en fonction du prix, mais sans oublier le résultat final : une terrasse doit aussi apporter du cachet à l’extérieur, et créer une atmosphère propice à la détente. Vous n’aimeriez certainement pas passer du temps dans une pièce peu ou mal décorée, il en va donc de même pour la terrasse.

  • Le bois est un matériau chaleureux, idéal pour créer une terrasse accueillante et familiale. Selon l’origine et la qualité du bois, il vous faudra compter entre 15 et 20 euros par m2 pour du bois européen ou composite, et de 30 à 100 euros pour du bois exotique. C’est l’un des matériaux les moins chers disponibles.
  • La pierre est résistante et apporte une touche d’authenticité à l’extérieur, mais attention aux glissades, surtout avec des enfants ! Comptez entre 50 et 120 euros par m2 pour de la pierre calcaire.
  • Le béton est le matériau le moins cher que vous puissiez trouver, avec un prix d’environ 15 euros par m2. Facile d’entretien, il reste cependant le matériau le moins esthétique et naturel pour une terrasse.
  • Le carrelage est un grand classique, étant facile d’entretien et relativement peu coûteux. Selon la qualité et la taille des carreaux, vous pouvez compter de 15 à 150 euros par m2. Il reste cependant plus fragile que les autres matériaux, et est également relativement glissant.

terrasse jardin design

Source left / right

Il existe également d’autres matériaux, moins communs, pour lesquels vous pouvez opter, comme l’ardoise (30 à 60 euros par m2), ou le marbre (45 à 140 euros par m2).

3/ Ne pas négliger l’étanchéité et l’imperméabilisation

Plus qu’une « touche finale », l’imperméabilisation du matériau est absolument primordiale pour préserver la dalle et prolonger sa durée de vie.

Il faut différencier étanchéité, qui empêche à l’eau de traverser la dalle, et imperméabilisation, qui empêche la stagnation de l’eau en surface.

L’étanchéité de la terrasse est vivement conseillée, mais surtout absolument essentielle si vous disposez d’un local, ou d’une cave, en dessous de celle-ci, afin d’éviter les infiltrations d’eau dans la pièce.

L’imperméabilisation permet quant à elle d’éviter l’apparition de « flaques » sur la terrasse, mais aussi de mousses et champignons. Elle permet également d’assurer une meilleure longévité aux matériaux, même neufs.

terrasse jardin design

Source left / right
Crédit photo haut de page: concepttisdesign

Ne ratez plus aucun de nos articles de blog: inscrivez-vous à notre newsletter et recevez votre dose d'inspiration hebdomadaire dans votre boite mail!


À propos de l’auteur

Enora était d’abord journaliste avant de tomber du côté obscur de la force. Depuis, elle voyage, elle blogue, et elle combine même les deux sur son blog afrogontherun.com. Chez Solvari, elle est responsable marketing pour les sites francophones. À ses heures perdues, elle est aussi traductrice et chanteuse de salle de bain.