Kilowatts gratuits et Qualiwatt photovoltaïque simplifié

George Gough
vendredi 13 septembre 2013, Temps de lecture 3min

Veuillez trouver des informations actualisées sur Qualiwatt en cliquant dessus.

Hier, le dossier wallon sur la réforme du financement de la consommation électrique des ménages a considérablement avancé. Un accord sur la tarification progressive et solidaire ainsi qu’une future version du soutien publique aux petits producteurs photovoltaïques appelé Qualiwatt ont été trouvé.

En effet, le gouvernement a trouvé un accord sur la tarification de l'électricité se basant sur le principe de "plus on consomme, plus on paye." Grâce à ce dispositif, se serait deux tiers des belges qui devrait voir leur facture énergétique diminuée. C’est Jean Marc Nollet, ministre wallon actuel de l’Energie qui a lui-même annoncé ce projet, hier, jeudi 12 septembre.

Courbe orange : Système antérieur Courbe verte : Nouveau système

©RTL TV


Corriger l’injustice

Selon lui, cette mesure de nouvelle tarification dite progressive, solidaire et familiale vise à corriger l'injustice faisant payer un tarif dégressif aux plus gros consommateurs d'électricité, étant selon le régulateur wallon, les plus hauts revenus. Ces gros consommateurs représentant environ 35% des wallons vont aussi pouvoir contribuer d’avantage et aider 65% des wallons à réduire leurs factures énergétiques. Les personnes étant au sein de ce système sont des clients surtout résidentiels. Entreprises et professionnels comme agriculteurs ou pouvoirs publiques ne pourront y contribuer, risquant d'être trop pénalisés.

Echelle de gratuité

Le dispositif repose donc sur une échelle de gratuité des premiers kWh.
- 400 pour une personne isolée
- 500 pour un ménage de 2 a 3 personnes
- 600 pour un ménage de 4 personnes
- 700 pour un ménage de 5 et 6 personnes
- et enfin 800 pour les ménages de 7 personnes et plus et clients à tarif social.


Le point de neutralité, c’est à dire le point ou la facture commencera à augmenter au lieu de réduire serait alors de 4 700 kwh pour un ménage de 4 personnes et de 5400 kwh pour ceux de 5 à 6 personnes selon des estimations gouvernementales.

Dès 2015

Selon le ministre Jean Marc Nollet, la nouvelle version du plan se veut plus familiale et doit encore être soumise au conseil d'état. Son entrée en vigueur est alors fixée au 1er janvier 2015, signifiant que cette nouvelle tarification se calculera sur la consommation d'électricité de 2014, date de la régularisation annuelle de la facture.


Les dispositifs aura nécessité de nombreux débats politiques entre écolo, PS et cdH afin d’aboutir à un système qui se veut solidaire et familiale.


Qualiwatt simplifié

Autre avancée majeure décidée hier: Le futur régime Qualiwatt de soutien aux petits producteurs photovoltaïque a été simplifié en deuxième lecture. La période de retour sur investissement est alors fixée à 8 ans pour tous et non pas en graduation 7-8-9 ans. La durée de versement des primes Energie de 5 ans au lieu de 8 ans permettra d’accélérer les versements et de plus correspondre davantage avec la durée moyenne d’un emprunt. Pour les plus faibles revenues, le rendement de 5% passera à 6,5% avec toujours comme critères liés aux panneaux solaires locaux, gage de qualité et de préservation de nos emplois.


Qualiwatt se veut être une mesure de soutien à l'installation de panneau photovoltaïque de faibles puissances ( moins de 10 kwh) succédant à Solwatt et ses certificats verts. Le dispositif fonctionnera grâce à des primes octroyées par le gestionnaire du réseau de distribution.


Pour s’assurer et se prémunir du surcoût qui a déjà fait couler Solwatt, le gouvernement wallon et Jean Marc Nollet ont prévu une possibilité de réviser les primes en fonction du marché. Il se sont de plus accordées sur le mécanisme de sortie de Solwatt pour toujours mieux maîtriser la facture du consommateur. Pour le moment, JM Nollet ne se risque pas à avancer une échéance concernant son entrée en vigueur. De son côté, la Confédération Construction Wallonne a réclamé d’urgence cette entrée en vigueur afin de maintenir l’emploi dans la filière ainsi que la mise en place d’une campagne d’information.