Energies renouvelables en Belgique à l'horizon 2020

George Gough
vendredi 04 avril 2014, Temps de lecture 3min

Selon une étude récente de l'institut IPSOS, les belges seraient à 70% en faveurs des énergies renouvelables. Etude réalisée à la demande d’EDORA (Fédération des énergies Renouvelables), l’ODE (Organisation durable pour l’Energie) et BOP (Belgian Offshores Plateform) pour connaître les préférences des belges pour l'après nucléaire. Constat: 70% des belges se prononcent en faveur des énergies renouvelables comme relai depuis la fermeture des centrales nucléaires belges.

Les énergies renouvelables sont plébiscitées en Belgique et notamment pour être produites au niveau local, à moindre coûts tout en générant pas ou peu de déchets ou de co2. L'énergie éolienne a aussi le vent en poupe. En effet, 85% des belges considèrent que l’éolien devrait pouvoir contribuer pour une bonne partie à l'approvisionnement du pays en électricité. Un sondage mené sur une population de base de 1000 personnes (entre le 18 et le 20 mars 2014).


Selon les fédérations EDORA, ODE et BOP, "A la veille des élections, ces résultats devraient inciter les mandataires politiques à poursuivre un développement continu de la filière éolienne". Ainsi, les futures gouvernements fédéraux et régionaux sont déjà attendus afin d’établir rapidement un cadre reglementire stable et sécurisant pour tous les futurs investisseurs en énergies renouvelables en Belgique.

. '' La belgique s’est engagé à fermer en 2025 ses centrales nucléaires existantes. Quelles autres sources de production électriques après 2025 ? ''
- Energie renouvelable (65%) - Nucléaire nouvelle centrale (16%) - Gaz (11%)

Plus précisément, en Wallonie, le Cluster TWEED a aussi mené son diagnostic, dit objectif et exhaustif, concernant l’avenir économique des énergies renouvelables en région wallonne, en y faisant ressortir 3 hypothèses possibles du mix énergétique en Wallonie, à l’horizon 2020.TWEED signifie Technologies Wallonne Energie Environnement et Développement durable. Une organisation wallonne regroupant plus de 100 entreprises actives du secteur de l’énergie durable. Sa mission: favoriser les investissement en production et l'exploitation d’énergie propres et durable en sachant mobiliser entreprises et intervenant actifs du secteur.


'' Quels sont les critères auxquels doivent répondre les productions d’électricité en Belgique ? ''
- Meilleur tarif pour consommateur (39%)
- Production sans déchets dangereux (20%)
- Réduction gaz à effet de serre (19%)


En 2013, le secteur a été marqué par de nombreux changements. Aussi bien consommateurs que producteurs d’énergies ont été gagner par le sentiment d’incertitude, dans un environnement mouvant. Cedric Brull, directeur du Cluster précise: "Faut-il investir dans une installation de production d’énergie renouvelable ? Les prix de production ou de vente des énergies concurrentes seront-ils inférieurs ?’’


Car si d’un côté, les initiatives de production d'énergies renouvelables comme le photovoltaïque ont été chahutées, les objectifs pour la Belgique pour la Wallonie sont pourtant rester les mêmes pour 2020. Afin de mieux comprendre la situation et redynamiser l’ensemble du secteur des énergies renouvelable, le TWEED a mené en collaboration avec la région wallonne un diagnostic de l’avenir économique des énergies, en région wallonne. L’analyse permet de faire ressortir 3 hypothèses, 3 scénarios du mix énergétique , à l’horizon 2020.


Une série de résultats et de constats qui devraient aider tant ménages ou particuliers que qu'instances et décideurs politiques à faire les bons choix lorsqu’il s’agit de d'évoquer le domaine des énergies nouvelles. L’analyse conclu clairement que de développer ces énergies propres durables et renouvelables (le pellets Vs le Mazout) est avantageux tant sur le point micro économique que macro économique. Investir dans les énergies renouvelables est rentable sur le long terme, constituant un bon choix à effectuer tant pour un consommateur que pour une collectivité.

Objectif du gouvernement wallon pour 2020.
1. Réduire de 30% les émissions de GES par rapport au niveau de 1990
2. Tendre à 20% d’énergie renouvelable dans la consommation finale de la Wallonie
3. Atteindre au minimum 8.000 GWh d’électricité d’origine renouvelable.
4. Parvenir à l’approbation d’un cadre de référence pour l'implantation. d'éoliennes et à 3.800 GWh d’électricité d’origine éolienne (grand éolien ; soit plus d’un 1MW). Parvenir à 1.250 GWh d’électricité d’origine photovoltaïque.


En atteignant l’objectif des 20% d'énergies renouvelables en 2020, un investissement de 8 à 10 milliard devrait être nécessaire et qui devrait avoir un retour au niveau local d'environ 45% de l’investissement. C’est ainsi que de 10 000 à 12 0000 emplois seraient garantie, en plus de l'indépendance énergétique avec une réduction de la facture énergétique de 1,25 milliard d’euros.