Installation electrique

(23 Reviews)
1606

L’installation électrique de votre maison est un aspect important de votre bâtiment car régit toutes les pièces de la maison, du garage à la cuisine, du salon à la salle de bain. L'installation fournit l'électricité aux différents composants électriques de l'habitat comme les luminaires, les appareils électroménagers, ou encore les radiateurs si vous avez opté pour le chauffage électrique.

Les installations électriques mise en place avant 1991 sont souvent considérées comme obsolètes. En effet, certaines de nos installations domestiques ne sont pas équipées de différentiel relié à la terre et laissent échapper des fuites de courant. Cela augmente ainsi les risques d'électrocution pour les occupants et des appareils électriques ne fonctionnant pas de manière optimale.

Installation électrique domestique - Solvari

La principale installation électrique d'une maison dont tout le monde profite est le chauffage électrique. Son mode de fonctionnement et sa puissance dépend de la surface habitable du bâtiment, de ses spécificités, et des conditions climatiques.

Composition d'une installation électrique

Composé principalement du compteur électrique et des disjoncteurs, le tableau électrique (ou tableau de protection) constitue le tableau de bord central d’une installation électrique. Il rassemble les circuits électriques pour une gestion aisée. Il accueille aussi les appareils liés à la domotique.

Pour visualiser l'installation électrique, des schémas électriques simplifient les circuits électriques à l’aide de symboles normalisés. Ce sont les schémas développés, architecturaux, unifilaires ou multifilaires que les électriciens utilisent afin de superviser les réseaux de câblages et autre raccordements électriques.

Types de disjoncteur

Pour protéger l'installation et les occupants, il existe 3 types de disjoncteurs :

  • Le disjoncteur général interrompt immédiatement de l'ensemble de l'installation si nécessaire.
  • Si trop d’appareils fonctionnent en même temps et surpassent la puissance de l'installation, le disjoncteur divisionnaire coupe simplement le circuit responsable du court-circuit ou de la surcharge électrique.
  • Le disjoncteur différentiel protègent également des surcharges et courts-circuit, comme des fuites de courant et donc des risques d'électrisation. Pour l'électricité domestique, ce disjoncteur n'est pas indispensable. Le prix d’un disjoncteur électrique de base s'élève à 30€

Electricité de la maison

Les installations électriques d’une maison sont multiples et complexes. Vouloir réparer ou changer soi-même son système électrique n’est pas chose aisée et peut s'avérer risqué. Sans une base de connaissances techniques appropriées ou expériences spécifiques, ces travaux d'électricité domestiques peuvent endommager votre installation domestique et les appareils électriques connexes à long terme, voir mettre en danger les occupants de la maison, ainsi que vous même.

Des codes de couleurs existent pour repérer les différents éléments du câblage électrique. Le plus souvent, ils sont étiquetés afin de distinguer la connexion à laquelle l'affecter, à savoir entre fils électriques, commutateurs, prise de courants, tableaux électriques, etc..

Il existe différents types de réparation ou de rénovation de l'électricité domestique.

A titre d'exemple, le raccordement d’un nouvel appareil électrique dans la maison peut nécessiter un nouveau câblage électrique. Ce qui peut impliquer de travailler sur le panneau de service. Parfois, le réceptacle doit être temporairement desserré afin de fixer le fil de terre à la borne correspondante.

Si la capacité maximale est atteinte, l'arrivée de nouveaux câbles électriques nécessite l'installation d’une boîte de jonction dans le cas d’une capacité maximale déjà atteinte. Le nouveau câblage peut être raccordé à un plafonnier afin de contrôler la gestion de la lumière dans la maison.

A l'issue d'un travail de câblage, quel qu'il soit, les électriciens professionnels préconisent de laisser environ 15 à 20 centimètres de câblage dans la boîte afin de prévoir suffisamment de fils pour faciliter les connexions futures.

De manière générale, toute connexion doit être mise en place via une boîte de jonction approuvée et tout câble électrique, interrupteur, prise de courant ou tableau électrique doit être positionné afin d'être constamment accessible.

Si un électricien peut intervenir en appoint de travaux d'électricité domestique effectués directement par un particulier, ils doivent cependant être effectués dans le respect des règles en vigueur, notamment de sécurité, et ce, tant pour la sécurité du bâtiment dans son ensemble que pour ses occupants et appareils électriques.

Un électricien professionnel local est une source fiable d'informations sur-mesure quant à la réalisation de vos travaux électriques et de façon générale sur la gestion de vos installations.

Problèmes électriques domestiques

Depuis 2008, la vente d’habitation à l'installation électrique d’avant 1981 est soumise au contrôle obligatoire. Ainsi, l’acheteur peut déterminer si l’installation électrique est sûre, au fonctionnement optimal, sans risques ni frais supplémentaires pour une mise en conformité électrique. Si le vendeur doit remettre le certificat de conformité qu’au moment du passage de l’acte, il est déjà trop tard pour l’acheteur. Si le compromis de vente laisse figurer une clause selon laquelle la vente ne pourra se réaliser si l’installation n’est pas agrée, l’acheteur peut alors revenir sur son choix. Voici ainsi quelques exemple des principaux problèmes ou erreurs rencontrées par nos installations électriques domestiques.

  • Pas de schémas électriques
    • Problème : Erreur classique, le schéma unifilaire reprenant seulement l’installation électrique quand le schéma de situation reprenant le plan de l’habitation avec l'ensemble des points électriques. Sans ses schémas, lors d’un problème électrique, il n’est pas possible de savoir quel circuit couper.
    • Solution : Dresser ou compléter ses schémas soi-même ou le demander à un électricien. Pas d’exigence à ce niveau, et ce, pour l'ensemble des installations électriques.
    • Tarif électricien : Pas facile à estimer car il faut faire des recherches en fonction du nombre de circuits qui existent. Moins vous disposez d’informations, plus il y a de circuits et plus le tarif de l'électricien est élevé.
  • Défaut d’isolement
    • Problème : On note une perte de courant du conducteur vers la terre. Cela peut être dû à un câble électrique mal isolé. Risque d'électrocution ou d’incendie.
    • Solution : Trouver l’endroit précis du défaut d’isolement peut être très difficile. Pour faciliter la recherche, l’installation électrique et testée par une mesure sous très haute tension de 500 volts avec un testeur d’isolement.
    • Tarif électricien : fonction du problème rencontré, cela varie énormément. Le défaut peut se situer sur tout le circuit, dans un conducteur, dans un composant.
  • Absence de différentiel
    • Problème : le différentiel ou disjoncteur coupe automatiquement l’installation électrique dès qu’une fuite ou une perte de courant intervient. C'est l’un des éléments les plus importants d’une installation électrique domestique.
    • Solution : Installer un différentiel en amont de l'installation électrique.
    • Tarif électricien : Un différentiel peut être facilement et rapidement mis en place. Les disjoncteur premiers prix sont de 100€
  • Problèmes de continuité de mise à la terre
    • Problème : La broche de terre des prises n'est pas raccordée (partout) au piquet de la terre, ou alors pas bien réalisée, ou bien totalement absente. Ainsi, vous ne pouvez plus être en toute sécurité lorsque vous branchez vos appareils électriques ayant une carcasse conductrice comme le réfrigérateur ou la machine à laver.
    • Solution : Pour tout appareil électrique de classe de protection 1 (à distinguer facilement grâce au trou dans la prise), il faut une mise à la terre. Pour les appareils doublement isolés de classe 2, il ne faut pas de terre.
    • Tarif électricien : Plus le nombres de prises non raccordées à la terre est élevé, plus le coût sera grand. Ce problème s’avère onéreux à résoudre étant donné la nécessité d’un placement correct. De plus, la mise à la terre suppose quelques travaux de casse.
  • Prises et interrupteurs mal encastrés dans des cloisons en bois
    • Problème : Au sein des cloisons en bois, les prises et interrupteurs peuvent être encastrés dans des boitiers spécialement équipés à cet effet. Si ce genre de boitier est absent, l’installation électrique est dangereuse.
    • Solution : Réinstaller correctement l'ensemble des prises et interrupteurs au sein des boitiers. Un travail d’horloger comme on dit dans le milieu car il nécessite beaucoup de temps.
    • Tarif électricien : Le coût dépendra du nombre d’interrupteurs et de prises mal montées

Attention doit être spécialement apportée sur le problème d’isolement : Que faire si la maison de ses rêves n’est pas aux normes électriques en vigueur et qu’elle est même dangereuse pour vous ? Demandez directement le certificat de conformité électrique. Souvent, les problèmes sont loin d’être insurmontables et évitent de nombreux risques. Lors d’un défaut d’isolement, selon l’endroit ou se situe le problème électrique et la nature du défaut, mettre l’installation aux normes sera plus cher mais beaucoup plus important à faire.

  • Mettez l’installation électrique en conformité

Une installation électrique qui n’est pas aux normes doit être mise en conformité dans les 18 jours de la passation de l’acte. Il est cependant préconisé de la réaliser immédiatement. Avec un défaut d’isolement, incendie ou électrocutions sont vite arrivées. Dans ce cas l’assureur sera moins gracieux si vos travaux de régularisation électrique ne sont pas entrepris. Le tarif de l’électricité en Belgique étant de 217,3 euros le mWh selon Eurostat (2013). Il est tout bonnement 1 fois et demis supérieur à celui des français, des celui des Pays-bas ou du Royaume-uni.

Pages consultées précedement