Déroulement d’une rénovation électrique

(23 Reviews)
1091

Comme pour tous travaux électriques domestiques, une procédure est à suivre pour procéder correctement à des travaux d'électricité à la maison. Ceci, non seulement pour éviter de devoir refaire une installation mal conçue, mais également pour des raisons de sécurité ! 

Déroulement d'une rénovation électrique


L’électricité est partout dans la maison, et bien souvent, il est préférable de laisser certaines installations et type de travaux entre les mains des électriciens; des circuits électriques simples faisant fonctionner les points essentiels de la maison aux aménagements plus particuliers pour plus de confort (installation d'un système domotique, d'éclairage LED, le raccord de panneaux solaires photovoltaïques par exemple).

1ère étape : le diagnostic

La première étape de tous travaux électriques à la maison est de procéder à un diagnostic électrique. Ce diagnostic s'effectue dans le cadre d'une mise en conformité de votre installation électrique aux normes électriques légales pour maisons familiales (ou lieux professionnels). La liste des travaux qui peuvent être effectués est longue :

  • Placement d'une applique murale
  • Réparation / remplacement d'une fiche électrique
  • Extension d'un circuit électrique avec de nouveaux chemins de câbles
  • Placement une prise encastrée supplémentaire
  • Pratique d'une saignée dans un mur et rebouchage

Même certains travaux très simples nécessitent l'intervention d'un électricien professionnel, comme le choix et le placement d'un interrupteur, l'installation de spots encastrables (par exemple dans un faux plafond), ou l'installation d'un variateur d'intensité lumineuse. D'autres travaux, comme l'installation d'un four électrique ou d'une plaque de cuisson, la sécurisation de votre bâtiment et son raccordement aux autres installations domestiques, nécessitent eux aussi l'intervention d'un électricien.

Normes, contrôle et mise en conformité électrique

Même si nous avons tous quelques connaissances de base en électricité, celles-ci sont le plus souvent insuffisantes pour rénover soi-même ses installations électriques domestiques. Ainsi, pour s'assurer qu'elles soient sûres et fonctionnent de manière optimale, réaliser un contrôle électrique permet de savoir si les installation électriques domestiques sont conformes aux normes en vigueur, pour sécuriser occupants ainsi que les appareils électriques.

  • Pourquoi contrôler son installation électrique ?

Lors du transfert de propriété d'un bâtiment, le vendeur doit être en possession d’un certificat de contrôle électrique. Composé de schémas électriques, il est d'application depuis octobre 1981.

L'électricité peut générer des risques et dangers d’électrocution pour les occupants. De mauvais contacts de conducteurs électriques peuvent également entraîner des incendies. C'est la raison pour laquelle en 1981, le gouvernement belge a publié par arrêté royal le Règlement Générale des Installations Electriques, ou RGIE, énonçant des prescriptions et dispositions techniques.

Si vous souhaitez obtenir un rapport de conformité électrique, il vous faut être en possession d’un schéma unifilaire ainsi que du schéma de position correspondant.

Prix d'une rénovation électrique à la maison

Le prix d’un contrôle technique est d’environ 150€ TVA comprise.

A l'issue du contrôle, vous vous voyez remettre un certificat électrique et le schéma de position. Ce prix est valable pour tout type de biens, appartements, et maisons de moins de 140 m². Le contrôle électrique doit être effectuer par un organisme agréé comme Energie, PME ou le SPF Economie.

    • Quand réaliser une mise en conformité ?
      • Contrôle périodique tous les 25 ans
      • Lors de l'installation temporaire d'un système électrique
      • Lors d'une nouvelle installation électrique
      • Lors de l'extension et/ou la modification d'une installation
      • Lors d'un renforcement de raccordement
    • Prix d'une mise en conformité ?

Le prix d’une mise en conformité est sensiblement le même que le prix d'un contrôle technique. Le nombre de compteurs, ainsi que la complexité des circuits électriques peuvent augmenter le prix.

Pages consultées précedement