Monoxyde de Carbone: le retour du tueur silencieux

Enora
Enora Regnier
jeudi 05 novembre 2015, Temps de lecture 2min

Inodore, incolore et indétectable, le tueur silencieux frappe chaque année très violemment de Novembre à Mars. En 2014, il a fait 841 victimes en Belgique, dont 22 y ont laissé la vie. Son nom ? Le Monoxyde de Carbone, ou CO pour les intimes. Ce gaz ultra toxique se propage dans les habitations à vitesse éclair. Inhalé, il empêche le sang d’apporter de l’oxygène aux cellules et tissus, asphyxiant le corps de l’intérieur. Mieux vaut donc prévenir que guérir : quelques gestes simples peuvent vous sauver la vie.

Un accident de chauffage est vite arrivé. Le monoxyde de carbone vient de gaz mal brûlés, généralement dus à des installations de chauffage trop vieilles, mais pas que. Gazinière, chaudière, cheminée ouverte mais aussi barbecue ou encore chicha et narguilé peuvent causer des intoxications au monoxyde de carbone.

Intoxication au monoxyde de carbone infographie


Apprendre à reconnaître les symptômes

Reconnaître les symptômes est primordial pour pouvoir agir rapidement en cas d’intoxication. Mais il est surtout important de ne pas les confondre avec ceux de la grippe !

Les symptômes d’une intoxication au CO débutent par des maux de tête, puis viennent nausées et vomissements, essoufflement, étourdissement, suivi par un comportement anormal (particulièrement agité par exemple) et enfin, un état léthargique.

Ces symptômes n’apparaîtront qu’à l’intérieur de l’habitation et disparaîtront progressivement lorsque vous êtes à l’extérieur.

Le comportement de vos animaux domestiques peut aussi sonner l’alarme : un chat refusera d’entrer dans la maison, et un chien présentera des signes physiques comme une bouche et une gorge endolories.


Des installations à remettre en cause

Ouvrir les fenêtres de la maison en plein hiver lorsqu’il fait 5°C dehors n’est pas toujours très agréable, on vous l’accorde. Et pourtant, c’est le geste que vous devriez faire tous les jours. Bien aérer les pièces est en effet essentiel pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone.

Si, en été, les barbecues sont les responsables majeurs des accidents d’intoxication au CO (principalement lorsque faits à l’intérieur), en hiver, les chauffe-eau et systèmes de chauffage non entretenus sont en cause. Chaudières, radiateurs et chauffe-eau doivent être contrôlés par des professionnels chaque année afin de s’assurer de leur bon fonctionnement. Gardez également un œil ouvert pour les signes visibles d’un dysfonctionnement, comme des marques foncées autour de vos radiateurs ou des flammes de couleur jaune orangé dans votre chauffe eau ou gazinière (elles doivent être bleues).

Si vous disposez d’une cheminée ou d’un poêle, il est essentiel d’en faire nettoyer le conduit d’évacuation et de vous assurer que votre cheminée tire correctement et que les gaz ne ressortent pas dans la maison. Gare aussi aux poêles trop grands pour la pièce : en plus de la surchauffer, ils causeront un trop grand montant de CO dans l’air.

Attention également au chauffe-eau au gaz dans une salle de bain peu ou pas ventilée (des grilles d’aération sont d’ailleurs obligatoires pour les pièces sans fenêtres), et les chauffe-bain de taille non appropriée (5 Litres) raccordés à la salle de bain : ils ne conviennent que pour la cuisine !

Enfin, méfiez-vous des appareils de chauffage d’appoint. Qu’ils soient au butane, propane, pétrole ou autre, ils ne doivent être utilisés que par intermittence, quelques minutes seulement, et ne doivent jamais être utilisés pour des périodes prolongées ou dans une chambre à coucher.

Trouver un professionnel pour les installations de Chauffage

Qui est à risque ?

Tout le monde est à risque d’une intoxication au monoxyde de carbone, même les animaux. Mais certaines personnes y sont encore plus vulnérables : les personnes âgées et les enfants par exemple. Le CO est en effet plus lourd que l’air, il descend donc vers le sol et les enfants sont plus facilement intoxiqués.

Vous souhaitez changer votre chaudière, votre système de chauffage ou votre poêle à bois ? Consultez nos pages produits et faites vos demandes de devis, nous les ferons suivre à nos partenaires locaux qui vous contacteront !


À propos de l’auteur

Enora était d’abord journaliste avant de tomber du côté obscur de la force. Depuis, elle voyage, elle blogue, et elle combine même les deux sur son blog afrogontherun.com. Chez Solvari, elle est responsable marketing pour les sites francophones. À ses heures perdues, elle est aussi traductrice et chanteuse de salle de bain.



Articles similaires