Aménager son sous-sol en pièce à vivre: le guide

Enora
Enora Regnier
vendredi 29 juillet 2016, Temps de lecture 3min

Lorsque vous entendez le terme sous-sol, vous imaginez un espace sombre, humide et rempli de toiles d’araignées ? Repensez-y ! Si vous avez la chance de disposer d’un sous-sol dans votre habitation, ou que vous fassiez construire, sachez que vous tenez là une chance en or d’agrandir l’espace habitable de votre maison, et de gagner en rangements.

 Aménager son sous-sol en pièce habitable requiert néanmoins un travail de recherche et de préparation en amont ; en effet, tous les sous-sols ne sont pas habitables, et l’utiliser comme pièce de rangement nécessite également de prendre des précautions.

 Suivez le guide !

A partir de quand considère-t-on un sous-sol comme habitable ?

Il faut tout d’abord savoir que pour être habitable, le sous-sol doit faire au moins 1,80m de hauteur. Si votre plafond se trouve plus bas, vous pouvez oublier ; impossible de l’aménager pour y vivre correctement.

Qui dit sous-sol dit également risque d’inondations si toutes les précautions n’ont pas été prises au préalable. Pas besoin non plus de vivre près d’un lac ou d’une rivière pour s’en inquiéter : un gros orage en été, une tempête en hiver, et vous risqueriez de vous retrouver avec 1 mètre d’eau au sous-sol sans l’avoir vu venir.

Pour vous protéger des risques, il est donc nécessaire de vous renseigner au préalable sur le plan de prévention des inondations de votre région.

Des travaux d’aménagement du terrain sont également importants. Il vous faudra par exemple faire installer des tuyaux de drainage pour évacuer les eaux autour des fondations (pour une maison en construction), niveler votre terrain pour faciliter la descente des eaux de pluie dans la direction opposée,  créer des digues autour du terrain ou encore faire installer un puisard (système de pompe et tuyau de vidange) dans le plancher du sous-sol. Un entrepreneur qualifié saura vous conseiller au mieux sur les aménagements à effectuer en fonction de votre terrain et de vos besoins.

Enfin, veillez à vous renseigner sur les déclarations de travaux préalables dont vous pourriez avoir besoin. En effet, selon la surface et la nature des travaux, il vous faudra soit obtenir un permis de construire, soit faire une déclaration de travaux. Renseignez-vous auprès de votre mairie !


Faire entrer la lumière naturelle

Pour une pièce habitable et confortable, il est important de bien réfléchir aux ouvertures sur l’extérieur et à la ventilation. Rien de pire qu’une pièce sombre, humide et odorante, même lorsqu’on y passe seulement quelques minutes par jour.

Pour faire entrer la lumière naturelle dans le sous-sol, multipliez les fenêtres en hauteur tout autour des murs. Veillez également à les choisir de qualité et double voire triple vitrage pour éviter les pertes de chaleur.

Choisissez des fenêtres à poignées afin de pouvoir aérer facilement la pièce.

Eviter les pertes de chaleur et d’énergie

Une bonne isolation est primordiale ! Contre les pertes de chaleur, l’humidité, les bruits, bref, tout ce dont on isole également les autres pièces de la maison.

L’isolation de votre sous-sol passe aussi bien par l’extérieur de l’habitat que par le sol ou les fenêtres ; privilégiez les châssis double ou triple vitrage en PVC, qui sont les plus performants, faites bien isoler le sol avant d’y poser votre revêtement et, si votre sous-sol est semi-enterré et qu’une partie dépasse hors sol, veillez à protéger cette partie comme le reste de vos façades.

Pour les murs intérieurs, les plaques de polystyrène extrudé sont idéales car elles jouent un rôle de pare-vapeur. Quand aux plafonds, leur isolation coupera les ponts thermiques à l’origine des pertes de chaleur de la maison, mais elle n’est recommandée que si vous souhaitez utiliser votre sous-sol comme espace de rangement. Pas pour une pièce à vivre, donc.

sous-sol aménager maison
Source: pratico-pratiques


Votre maison est toujours en construction ? Dans ce cas, il est vivement recommandé de privilégier l’isolation des murs extérieurs du sous-sol. C’est la solution la plus onéreuse mais de loin la plus efficace pour un sous-sol bien isolé !

D’une manière générale, n’oubliez pas que le sous-sol de votre habitat doit être  isolé, que vous souhaitiez l’utiliser ou non. En effet, de 7% à 20% de la chaleur de votre maison se perd à travers le sol.

Des aménagements en fonction de l'usage de la pièce

Quelle fonction réservez-vous à votre sous-sol ? Envisagez-vous de, peut-être un jour, le transformer en pièce à vivre ? Il est important d’y réfléchir avant le début des travaux car vos besoins en aménagement ne seront pas les mêmes.

Par exemple, si vous souhaitez transformer votre espace en buanderie, il vous faudra penser au nombre et aux emplacements des prises électriques, veiller à installer un bon système de ventilation et d’évacuation des eaux, ainsi qu’ajouter un point d’eau.

Vous souhaitez en faire un séjour ou une chambre à coucher ? Là encore, pensez à l’éclairage et aux prises électriques, au nombre de fenêtres, aux éventuelles cloisons que vous souhaiteriez ajouter pour diviser l’espace ainsi qu’au type de chauffage qui conviendra le mieux à la pièce. Le radiateur électrique à inertie convient particulièrement bien pour ce type d’installations.

Un sous-sol bien aménagé et utilisable représente une véritable plus-value pour la maison. Autant de raison, donc, de s’attaquer à cet espace oublié dès à présent !

Crédit photo haut de page: Padurariu Alexandru


Ne ratez plus aucun de nos articles de blog: inscrivez-vous à notre newsletter et recevez votre dose d'inspiration hebdomadaire dans votre boite mail!


afrogontherun.com

À propos de l’auteur

Enora était d’abord journaliste avant de tomber du côté obscur de la force. Depuis, elle voyage, elle blogue, et elle combine même les deux sur son blog afrogontherun.com . Chez Solvari, elle est responsable marketing pour les sites francophones. À ses heures perdues, elle est aussi traductrice.



Articles similaires